Comme avant, même mieux qu'avant !
Le « tennis elbow » : vraiment?

Le « tennis elbow » : vraiment?

Vous avez développé une douleur sur la face latérale du coude qui est apparue progressivement dans les dernières semaines. Cette douleur semble toutefois plus intense dernièrement, au point où il vous est difficile de tenir votre tasse de café le matin, de taper à l’ordinateur au travail et même de tourner les poignées de porte. Peut-être avez-vous profité des dernières belles journées de l’été pour travailler plus intensément dans votre jardin ou vous avez repris vos cours de piano après 6 mois d’arrêt.

Il se peut que vous ayez affaire au fameux tennis elbow.  

« Mais je ne joue même pas au tennis », répondrez-vous. Mais saviez-vous que seulement environ 5% des gens souffrant d’un tennis elbow relie cette condition au tennis? En effet, on retrouve ces symptômes également chez d’autres types de sportifs et chez les gens qui font des mouvements répétitifs du poignet et des doigts, comme ça peut en être le cas dans un travail de bureau ou dans la construction.

Le terme tennis elbow fait référence à la tendinopathie, une blessure du tendon, au niveau des extenseurs du poignet et/ou des doigts. Le tendon le plus fréquemment atteint est le court extenseur radial du carpe à son attache sur l’humérus, l’os du bras.

Il est aussi intéressant de mentionner que différentes structures peuvent provoquer une douleur mimant un tennis elbow, telles que les muscles de l’épaule, les vertèbres cervicales et les nerfs, entre autres.

Considérant que la douleur latérale au coude peut provenir de multiples structures, le rôle du thérapeute est d’évaluer laquelle semble prioritairement problématique. À travers l’examen subjectif et objectif, le/la physiothérapeute sera en mesure d’identifier les facteurs contribuant à l’apparition et au maintien des symptômes, par exemple un usage excessif de certains muscles, une raideur articulaire ou une irritation neuroméningée. Il/elle pourra par la suite proposer des stratégies individualisées pour diminuer votre douleur, favoriser la guérison des tissus lésés et favoriser la mécanique des articulations impliquées pour éviter des récidives.

En cas de doute, n’hésitez-pas à consulter votre physiothérapeute!

Articles liés

Télé-physio : l'expérience d'une équipe gagnante

Le patient, le physiothérapeute et l’ergothérapeute forment une équipe d...
Lire tout l'article

Travail à la maison et santé mentale

Lorsqu’on travaille de la maison, ou même lorsqu'on est en confinement, ...
Lire tout l'article

Dormez-vous suffisamment?

Pour plusieurs d’entre nous, des changements immédiats dans notre routin...
Lire tout l'article

Autres articles de cet auteur