Maux de tête : le cou coupable

Maux de tête : le cou coupable

Les céphalées cervicogéniques

La saison des festivals étant bien entamée, vous voilà bien embêté.e. Après de multiples mouvements de tête d’avant-arrière sans échauffement préalable, vous êtes aux prises avec des maux de tête reproduits surtout par les mouvements de votre cou depuis quelques semaines.

Loin d’être un problème présent seulement chez les amateurs de musique, il est estimé que près de 75 % de la population mondiale entre 18 et 65 ans a vécu un épisode de maux de tête dans la dernière année. Ces maux de tête peuvent être causés par de multiples structures et différents mécanismes.

Le terme céphalées cervicogéniques désigne les maux de tête qui sont attribuables à une/des structure(s) provenant du cou, le plus souvent dans la région des trois premières vertèbres cervicales (C1-C2-C3). Les muscles, les surfaces articulaires et les disques entre les vertèbres à ces niveaux peuvent donc tous contribuer à provoquer des maux de tête.

Effectivement, les nerfs provenant du haut du cou convergent au niveau de la moelle épinière avec d’autres nerfs, dont le nerf trijumeau, qui est responsable de la sensation au niveau du visage. C’est cette convergence qui fait qu’une restriction musculaire ou articulaire au niveau du cou peut ultimement résulter en un inconfort au niveau du visage et/ou de la tête.

Dans cette situation, le physiothérapeute voudra tout d’abord valider via son questionnaire que la prise en charge de la personne se présentant avec des maux tête est sécuritaire et pourra rediriger le patient vers d’autres professionnels au besoin.

Dans un deuxième temps, l’évaluation objective permettra d’identifier les facteurs physiques pouvant avoir un impact sur les maux de tête. À la lumière de cette évaluation, le physiothérapeute sera en mesure de proposer un plan de traitement individualisé afin d’agir sur les limitations neuro-musculo-squelettiques. Il pourra également distinguer les céphalées cervicogéniques d’autres types de maux de tête, comme les migraines et les céphalées de tension, et traiter conséquemment.

Bref, cessez de vous prendre la tête, prenez rendez-vous en physiothérapie pour vos maux de tête. Les physiothérapeutes sont des professionnels pouvant être consultés en première ligne, sans référence médicale, et qui sauront vous guider pour reprendre votre vie d’avant, même mieux qu’avant!

Références
Bogduk, Nikolai, and Jayantilal Govind. Cervicogenic headache: an assessment of the evidence on clinical diagnosis, invasive tests, and treatment. The Lancet Neurology 8.10 (2009): 959-968
Goodman, C, Fuller, K. Pathology: Implications for the Physical Therapist. 3rd ed. St. Louis: Saunders Elsevier, 2009
Bogduk N., The anatomical basis for cervicogenic headache, J Manipulative Physiol Ther p.67-70, 1992
Becker WJ. Cervicogenic Headache: Evidence that the neck is a pain generator. Headache. 2010;4 699-705
https://www.who.int/en/news-room/fact-sheets/detail/headache-disorders

Articles liés

Prévention des blessures estivales

L’été est un temps pour s’amuser et passer du temps dehors. C’est l’occa...
Lire tout l'article

Golf : 5 exercices pour bien s'échauffer avant une partie

Voici une série d'exercices qui vous permettront d'amorcer votre ronde d...
Lire tout l'article

Course à pied : 5 exercices d'échauffement

Voici des exercices pour vous échauffer et augmenter la mobilité des mem...
Lire tout l'article

Autres articles de cet auteur