Triathlon : le cyclisme

Triathlon : le cyclisme

Avec la venue tardive du printemps, on recommence à voir les cyclistes dans les rues. Ce sport gagne beaucoup en popularité d’années en années, que ce soit pour le cycliste du dimanche ou le cycliste de compétition.

On pense souvent, à tort, que les blessures en cyclisme sont quasi-inexistantes en raison de l’absence d’impact sur les articulations, en comparaison avec la course à pied. Ce qu’on oublie de mentionner, c’est le caractère répétitif de ce sport.

En effet, plusieurs adeptes de vélo vont souffrir de blessures de surutilisation. Nul n’est à l’abris de ce genre de blessures, mais il est possible d’en minimiser les probabilités en évitant les facteurs de risque. Ces facteurs de risque peuvent être séparés en 3 catégories :

1. Entraînement (fréquence, durée, intensité, etc.)
2. Biomécanique (flexibilité, force, patron de pédalage, etc.)
3. Vélo (ajustement ou « bike fit »)

Pour la 1re catégorie, on vise généralement une progression d’au maximum 10 % par semaine. Il n’est pas rare de voir des blessures survenir dans les débuts de saison parce qu’on a tendance à vouloir reprendre là où on avait laissé à l’automne, alors qu’il serait préférable de reprendre graduellement.

Les facteurs liés à la biomécanique pourront être adressés par votre physiothérapeute et/ou autre professionnel de la santé qualifié pour ce genre de problème. Il/elle pourra évaluer la flexibilité, la force et l’endurance de vos muscles, en plus d’adresser votre technique. Il pourra donc mieux vous outiller pour favoriser votre réadaptation et prévenir d’autres blessures.

L’ajustement du vélo est également un incontournable, que ce soit à l’achat d’un nouveau vélo ou d’un vélo usagé. Une personne qualifiée en la matière pourra prévenir de nombreux soucis en y apportant quelques ajustements. Il peut même être pertinent de retourner pour un ajustement en début de saison, surtout dans le cas où la morphologie a changé (une perte ou une prise de poids, par exemple).

Finalement, il n’existe pas de formule miracle permettant à coup sûr d’éviter les pépins, mais vous minimiserez grandement les risques en respectant ces conseils. Rappelez-vous également qu’il n’est pas normal d’avoir des douleurs en vélo, même au niveau de la selle, et qu’il est toujours important de consulter un professionnel qualifié le plus rapidement possible suite à l’apparition des symptômes.

Articles liés

Prévention des blessures estivales

L’été est un temps pour s’amuser et passer du temps dehors. C’est l’occa...
Lire tout l'article

Golf : 5 exercices pour bien s'échauffer avant une partie

Voici une série d'exercices qui vous permettront d'amorcer votre ronde d...
Lire tout l'article

Course à pied : 5 exercices d'échauffement

Voici des exercices pour vous échauffer et augmenter la mobilité des mem...
Lire tout l'article

Autres articles de cet auteur