Clinique
Comme avant, même mieux qu'avant !
Un physiothérapeute examine la force et la flexibilité des mollets, la mobilité et la stabilité des chevilles

La tendinopathie du tendon d’Achille

Est-ce que je souffre d'une tendinopathie du tendon d'Achille?

  • Avez-vous déjà eu des douleurs à l’arrière du talon pendant ou après avoir fait une activité sportive que vous aimez ?
  • Sentez-vous que les premiers pas du matin sont plus raides, plus difficiles?
  • Avez-vous profité du beau temps pour garder vos journées « un peu trop » occupées entre les cours de zumba, les matchs de tennis et les randonnées dans nos belles régions du Québec?

Si vous avez répondu oui à ces questions ou que vous avez ressenti une douleur au talon pouvant aller jusqu’à limiter vos activités, il est possible que vous présentiez une tendinopathie du tendon d’Achille.

Description de la pathologie

Ce type de problématique est souvent relié à une surutilisation ou une surcharge au niveau du tendon d’Achille. Cela peut se produire avec la pratique de mouvements répétés sans période de repos adéquat ou en essayant une activité à laquelle nous ne sommes pas habitués. Cela entraine un processus inflammatoire qui rend le tendon plus sensible aux différentes contraintes qu’on lui impose par la suite. Dans certains cas plus chroniques, la structure du tendon se modifie et celui-ci est moins en mesure de tolérer les stress mécaniques (par exemple, marcher, courir, sauter).

Cette pathologie est assez fréquente chez les coureurs (environ 36% de ceux-ci vont présenter ce type de douleur au cours de leur vie), mais on la retrouve encore plus fréquemment chez les gens qui se remettent au sport depuis peu, particulièrement entre 30 et 50 ans.

Les causes possibles

  • Augmentation trop rapide du volume d’activités physique
  • Mauvaise biomécanique du pied (affaissement de l’arche plantaire, pronation excessive)
  • Diminution de la force/souplesse du soléaire et du gastrocnémien (mollets)

 

À quoi je dois m’attendre pour guérir?

Les nombreuses études sur le sujet ont démontré que 90 à 95% des tendinopathies du tendon d‘Achilles étaient résolues avec le traitement conservateur (physiothérapie et traitements mentionnés plus bas). L’approche chirurgicale est assez rare et peu encouragée pour cette pathologie. En moyenne, le temps de récupération varie entre 3 à 6 mois et dépend en grande partie de l’adoption d’un programme de réadaptation adapté (exercices, étirements, reprise graduelle des sports, etc.) Il faut donc être très patient, mais les efforts en valent la peine!

 

Pourquoi consulter un physiothérapeute?

Le physiothérapeute peut évaluer avec vous les facteurs ayant pu entrainer cette surcharge au niveau du tendon, en abordant vos habitudes de vie et votre pratique d’activité physique afin de vous donner des conseils et des exercices adaptés à votre condition pour que vous puissiez retourner rapidement à vos activités préférées!

Il vous questionnera, entre autres, sur vos habitudes d’entrainement, les facteurs influençant votre récupération (sommeil, stress, repos) et le type de chaussures que vous portez.

Puis, il évaluera la force et la flexibilité de vos mollets, la mobilité et la stabilité de vos chevilles, etc. afin de trouver la source du problème pour bien vous encadrer.

 

*Il est à noter qu’un tendon d’Achille fort et résistant permet d’améliorer la performance dans les sports de puissance comme la course et les sports de saut (volleyball, basketball, etc.) étant donné que sa structure élastique lui permet d’emmagasiner l’énergie tel un ressort lors du contact entre le pied et le sol.

 

Recommandations générales en attendant votre rendez-vous en physiothérapie

-Appliquez de la glace 10-15 minutes sur le tendon d’Achille après vos activités

-Étirez progressivement vos mollets chaque jour

-Faire des exercices circulatoires (pointer le pied vers le haut puis le bas) plusieurs fois par jour

-Prenez 2 jours de repos en cessant les activités qui vous causent de la douleur à l’arrière de la cheville.

 

Traitements conseillés

Exercices de renforcement : Un incontournable dans la guérison du tendon d’Achilles, tout programme de réadaptation devrait comprendre des exercices de renforcement, particulièrement en excentrique (contraction pendant que le muscle s’étire). Des muscles de mollets (gastrocnémiens et soléaires) forts et en santé représentent un facteur de guérison important dans la prise en charge de cette tendinopathie.

Quantification du stress mécanique : Le tendon doit s’adapter aux stress qui lui sont demandés. Il est primordial de réduire la charge sur le tendon en réduisant d’abord nos activités. Ensuite, il faut imposer une charge progressive au tendon afin d’améliorer sa capacité d’adaptation face aux stress mécaniques (ex : recommencer à marcher, jogger, courir graduellement). La gestion des activités représente le meilleur facteur de réussite dans le traitement de cette pathologie.

Étirements : Il a été démontré qu’ils ont un effet positif sur la gestion de la douleur, l’amélioration de la fonction et la guérison du tendon d’Achilles lorsqu’ils sont utilisés en combinaison avec des exercices de mobilité et de renforcement.

Orthèses plantaires: Utilisées surtout au début de l’apparition des douleurs, afin de diminuer l’impact de celle-ci sur les activités. Il est important de cesser graduellement de les porter lorsque les symptômes diminuent.

Taping : Permettent de diminuer les douleurs et d’apporter un certain support à la cheville et au pied. Peuvent reproduire l’effet d’une orthèse plantaire.

Injection de cortisone : A proscrire pour ce type de problématique! Selon plusieurs études, cela entraine une augmentation des risques de déchirure du tendon.

Thérapie par ondes de choc (shock wave) : Utilisé pour les cas chroniques. Efficace chez les patients qui ressentent des douleurs depuis 6 mois et chez qui le traitement conservateur prolongé a échoué.

 

*Nous vous recommandons d’entreprendre une prise en charge par un physiothérapeute afin d’avoir un programme d’exercices adapté à vos besoins.

 

Maude Després-Côté, physiothérapeute

•       Beyer, R., Kongsgaard, M., Hougs Kjaer, B., Ohlenschlaeger, T., Kjaer, M., & Magnusson, S. P. (2015). Heavy Slow Resistance Versus Eccentric Training as Treatment for Achilles Tendinopathy: A Randomized Controlled Trial. Am J Sports Med, 2015

•       Habets, B., van Cingel, R.E.H., Backx, F.J.G. et al. Alfredson versus Silbernagel exercise therapy in chronic midportion Achilles tendinopathy: study protocol for a randomized controlled trial. BMC Musculoskelet Disord, 2017

•       Jarin, I., Bäcker, H. C., & Vosseller, J. T. (2020). Meta-analysis of noninsertional Achilles tendinopathy. Foot & Ankle International, 41(6), 744-754.

•       Khan, Karim & Cook, Jill., Overuse Tendon Injuries: Where Does the Pain Come From?. Sports Medicine & Arthroscopy Review, 2000

•       Longo, Umile, Ronga, Mario, Maffulli, Nicola, MD, MS & PhD, FRCS., Achilles Tendinopathy. Sports Medicine & Arthroscopy Review, 2009

•       Rowe, V., Hemmings, S., Barton, C., Malliaras, P., Maffulli, N., & Morrissey, D. (2012). Conservative management of midportion achilles tendinopathy. Sports medicine, 42(11), 941-967.

•       Silbernagel K, Thomee P & Karlson J., Eccentric overload training for patients with chronic achilles tendinopathy - a randomized controlled study with reliability testing of the evaluating methods. Scandanavian Journal of Medicine and Science in Sports, 2001

•       Stanish W. D., Rubinovich R. M., Curwin S. Eccentric Exercise in Chronic Tendinitis. Clin. Orthop. Relat. RES, 1985

•       Van Der Vlist, A. C., Winters, M., Weir, A., Ardern, C. L., Welton, N. J., Caldwell, D. M., ... & De Vos, R. J. (2021). Which treatment is most effective for patients with Achilles tendinopathy? A living systematic review with network meta-analysis of 29 randomised controlled trials. British journal of sports medicine, 55(5), 249-256.

•       Wilson, F., Walshe, M., O’Dwyer, T., Bennett, K., Mockler, D., & Bleakley, C. (2018). Exercise, orthoses and splinting for treating Achilles tendinopathy: a systematic review with meta-analysis. British Journal of Sports Medicine, 52(24), 1564-1574.

Articles liés

Douleur chronique aux poignets

Douleur chronique : La physiothérapie peut vous aider

Les mots « douleur chronique » portent à croire que la douleur...
Lire tout l'article
Gabrielle Caruana, physiothérapeute à la clinique Saint-Eustache / Deux-Montagnes

3 niveaux d'exercices pour votre entorse à la cheville

Reprenez en douceur après une entorse à la cheville! Voici trois ni...
Lire tout l'article
Catherine Béliveau nous présente 3 exercices pour détendre votre mâchoire

3 exercices que vous pouvez faire pour détendre un peu votre mâchoire

Maîtrisez votre serrage de dents avec ces trois exercices simplesLe grin...
Lire tout l'article