Comme avant, même mieux qu'avant !
Photo de Diagnostic : tendinopathie de la coiffe des rotateurs… Mais encore ?

Diagnostic : tendinopathie de la coiffe des rotateurs… Mais encore ?

Qu’est-ce que la coiffe des rotateurs?

La coiffe des rotateurs comprend un ensemble de muscles tapissant l’omoplate et dont les tendons s’attachent sur l’épaule. Ces muscles permettent certains mouvements de l’épaule en rotation et en élévation, mais ils ont surtout un rôle de stabilisation de l’articulation.

En effet, l’articulation de l’épaule est composée de l’extrémité sphérique de l’os du bras, l’humérus, qui est déposée sur l’étroite surface arrondie de l’omoplate, la glène. Cette imbrication serait très instable sans l’action de la coiffe des rotateurs, qui permet la coaptation de ces deux structures. En d’autres termes, les muscles de la coiffe des rotateurs se chargent de maintenir la tête de l’humérus bien centrée dans l’articulation de l’épaule.

Qu’est-ce qu’une tendinopathie?

La tendinopathie, communément appelée « tendinite », est une dégénérescence du tendon d’un muscle, c’est-à-dire de cette structure qui rattache le muscle sur un os. Lorsque le tendon reçoit une force excessive de manière répétée, il finit par s’irriter, s’inflammer, puis s’abîmer. Cela cause de la douleur, une diminution de la mobilité de l’articulation ainsi qu’une réduction de force.

Dans le cas qui nous intéresse, la tendinopathie de la coiffe des rotateurs est souvent occasionnée par des mouvements répétés du bras, avec ou sans charges lourdes, réalisés dans une mauvaise posture. En effet, si la tête humérale est mal alignée dans la glène, les tendons de la coiffe sont appelés à travailler dans un angle où ils ne sont pas en avantage de force. Ainsi, ils s’épuisent plus facilement, les structures osseuses de l’épaule s’abutent entre elles et les tendons se détériorent graduellement.

Le traitement en physiothérapie

Cette condition est réversible si elle est prise à temps. Le traitement en physiothérapie visera de façon primordiale à soulager la douleur et à corriger la posture vers un alignement plus optimal afin de favoriser la guérison des tendons et d’éviter les récidives.

Articles liés

La physiothérapie dans le cadre de l’interculturalité

« La barrière de la langue. » Lorsque la question de l'intercu...
Lire tout l'article

Prendre soin de sa santé mentale en ergothérapie

Comme vous le savez, le mois d’octobre est le mois de l’ergothérapie et ...
Lire tout l'article

Et si on créait une 3e vague?

La pandémie au coronavirus ne laisse personne indifférent. Nous sommes t...
Lire tout l'article

Autres articles de cet auteur