La scoliose idiopathique

La scoliose idiopathique

La scoliose idiopathique est une déformation tridimensionnelle de la colonne vertébrale et du tronc dont la cause est inconnue. En grec, le terme scolios signifie tortueux, ce qui définit bien cette pathologie qui occasionne une torsion de la colonne vertébrale habituellement rectiligne et qui peut mener à des déformations morphologiques du corps et causer de la douleur au dos. Le professionnel de la physiothérapie intervient au niveau de la prévention, du dépistage de la scoliose ainsi que du traitement (douleur, prise de conscience, exercices de correction de la posture).

Les principaux types de scoliose chez l’enfant et l’adolescent
  • Neurologique: secondaire à une atteinte neurologique, évolutive chez l’enfant en croissance;
  • Congénitale: implique une déformation de la vertèbre, une malformation à la naissance;
  • Idiopathique: n’impliquant aucune déformation osseuse à la base, elle s’installe et est de cause inconnue. Elle représente 80% des différents types de scoliose, dont:
    – l’infantile (0-3 ans)
    – la juvénile (3-10 ans)
    – l’adolescente (10 ans jusqu’à fin de la croissance)

Il est possible de traiter la scoliose en physiothérapie en utilisant l’approche de rééducation posturale globale (RPG). Consultez votre physiothérapeute dès les premiers signes, vous augmenterez les résultats!

Scoliose – le rôle des parents
Même en l’absence de symptômes, les parents devraient porter attention et examiner la posture de leur enfant. L’âge important pour détecter la scoliose de l’adolescence est entre 10 et 12 ans ou en fonction du pic de croissance, car il s’agit de la période la plus à risque. Voici quelques indices pouvant aider à déceler la présence d’une scoliose:
  • Une asymétrie de l’angle de taille;
  • Une posture débalancée: la tête ne semble pas centrée avec le bassin ou les fesses;
  • Une jambe semble plus courte que l’autre;
  • Un débalancement des épaules: une épaule plus élevée que l’autre;
  • Un cas de scoliose dans la famille proche ou éloignée (important de faire un bilan visuel aux 6 mois, principalement entre 10 et 12 ans).
Le traitement de la scoliose
Selon l’approche de rééducation posturale globale (RPG), le physiothérapeute travaille, entre autres, avec:
  • L’approche posturale: postures d’étirement en position couchée, assise ou debout, conscience corporelle et exercices d’intégration des corrections de la posture (assis et debout) ainsi que dans le mouvement.
  • L’approche de rééducation du mouvement: correction, réapprentissage du mouvement avec correction de la scoliose.
En présence de douleur au dos, le physiothérapeute cherchera à comprendre le lien avec la problématique ou les asymétries de posture afin d’éliminer toute composante douloureuse susceptible de favoriser l’aggravation de la scoliose.

Articles liés

Prévention des blessures estivales

L’été est un temps pour s’amuser et passer du temps dehors. C’est l’occa...
Lire tout l'article

Golf : 5 exercices pour bien s'échauffer avant une partie

Voici une série d'exercices qui vous permettront d'amorcer votre ronde d...
Lire tout l'article

Course à pied : 5 exercices d'échauffement

Voici des exercices pour vous échauffer et augmenter la mobilité des mem...
Lire tout l'article

Autres articles de cet auteur