Comme avant, même mieux qu'avant !
Épaule douloureuse durant une activité professionnelle ou physique

Épaule douloureuse durant une activité professionnelle ou physique

Vous avez mal à l’épaule durant le travail ou l’activité physique ? Ces douleurs persistent quelques instants après l’arrêt de l’activité, cela vous gêne au quotidien ? Vous n’arrivez pas à les faire disparaître malgré les crèmes anti-inflammatoires ou anti-douleurs que vous utilisez chaque soir ? Avez-vous pensé au syndrome de la coiffe des rotateurs 🤔 ??

 

Qu’est-ce que c’est ?

 

Les tendons de la coiffe des rotateurs sont de petits tendons qui s’insèrent sur la partie externe de votre épaule. Ils sont très sensibles aux mouvements répétitifs, et de surcroît si le mouvement est accompagné d’une charge plus ou moins lourde et dans une mauvaise position de votre articulation. C’est l’exemple typique des travailleurs manuels qui effectuent souvent le même mouvement au cours de la journée. Les personnes pratiquant une activité physique peuvent également être sujettes à ce syndrome puisqu’elles réalisent répétitivement le même geste technique avec le bras et l’épaule (tennis, natation, volley, hockey, baseball, etc). Si un des tendons est atteint, c’est le syndrome de la coiffe des rotateurs, c’est à dire une tendinite des petits tendons susmentionnés.

 

Quels sont les symptômes ?

Cela commence le plus souvent par une gêne ressentie juste après avoir pratiqué une activité professionnelle ou physique, dans des mouvements comme lever le bras ou le mettre derrière le dos. Puis ces gênes commencent à se manifester aussi durant l’activité en question. Des douleurs persistantes apparaissent alors en tout temps et vous nuisent dans votre quotidien. Voici quelques exemples qui pourraient vous alerter : vous éprouvez quelques difficultés à faire la cuisine, conduire, agrafer votre brassière, vous coiffer ou encore soulever des objets.
Les douleurs peuvent se situer dans l’épaule, mais celles-ci peuvent aussi être ressenties à d’autres endroits de l’articulation ou du bras, ce qui peut vous conduire à en limiter l’utilisation au quotidien. Vous pourriez noter alors une diminution de votre force en soulevant par exemple des objets qui étaient habituellement légers, et une diminution des mouvements comme attraper un objet en hauteur, ou écarter le bras sur le côté. Vous entrez alors dans un cercle vicieux qui vous empêche d’utiliser votre bras atteint jusqu’à développer d’autres mauvaises compensations au niveau des cervicales, du coude ou de la main.

 

Comment cela se soigne-t-il ?

Votre physiothérapeute est votre allié, il est en mesure de diagnostiquer avec précision les structures atteintes lors de l’évaluation, et peut également vous référer vers un autre professionnel de la santé si besoin. Il vous donnera des recommandations et établira un plan de prise en charge optimale pour que vous puissiez retrouver une bonne mobilité et une bonne force musculaire de votre épaule afin de reprendre votre activité sans douleur et sans gêne.

 

Article à titre informatif et ne constitue en aucun cas à un diagnostic

Source: LIGNES DIRECTRICES SUR L’ADMISSIBILITÉ AU DROIT À PENSION

Tantely Frizzero-Vicenzi, Physiothérapeute
Thérapeute Manuel/Pilates niveau III
Triathlète

Révision : Maira Prado, physiothérapeute.

Articles liés

Prendre soin de sa santé mentale en ergothérapie

Comme vous le savez, le mois d’octobre est le mois de l’ergothérapie et ...
Lire tout l'article

Et si on créait une 3e vague?

La pandémie au coronavirus ne laisse personne indifférent. Nous sommes t...
Lire tout l'article

Le « tennis elbow » : vraiment?

Vous avez développé une douleur sur la face latérale du coude qui est ap...
Lire tout l'article

Autres articles de cet auteur