La névralgie cervico-brachiale

La névralgie cervico-brachiale

En médecine, on parle de névralgie cervico-brachiale pour désigner une douleur touchant à la fois le cou, la clavicule, le haut du dos, l’épaule et le bras. La douleur est provoquée par la compression ou l’irritation des nerfs de la moelle épinière dont la racine se trouve au niveau de la nuque. Toute anomalie de la colonne vertébrale au niveau du cou peut provoquer une névralgie cervico-brachiale.

La douleur peut affecter une ou plusieurs parties du bras et de la main et elle est caractérisée par une sensation de picotement ou d’engourdissement dans le bras ou la main. Il est même possible de noter une diminution de la force dans le membre atteint.

La douleur est aggravée par les mouvements du cou et elle est normalement plus présente la nuit.


CAUSES
Une mauvaise posture ou un traumatisme peuvent entraîner des pathologies cervicales qui vont, à leur tour, provoquer la névralgie cervico-brachiale.

L’arthrose cervicale: c’est la cause la plus fréquente. L’arthrose cervicale est une usure anormale des cartilages. L’usure des cartilages peut provoquer des frictions au niveau osseux et entraîner une réaction inflammatoire qui va irriter les nerfs et provoquer une névralgie.

Ostéophytose: un ostéophyte est une excroissance osseuse anormale provoquée par l’arthrose, dans la plupart des cas, mais qui peut aussi survenir en raison d’un traumatisme ou d’une fracture. En se développant, l’ostéophyte va comprimer le nerf et provoquer la douleur.

Hématome: un choc violent au niveau de la nuque peut entraîner la formation d’un hématome qui va comprimer les nerfs.

Hernie cervicale: le déplacement d’un disque cervical peut provoquer une compression ou, au contraire, un étirement des nerfs et entraîner l’apparition d’une névralgie cervico-brachiale.


DIAGNOSTIC
La névralgie cervico-brachiale peut être diagnostiquée par un médecin généraliste ou un médecin rhumatologue. L’étape de diagnostic la plus importante va être de déceler la cause de la névralgie afin de mettre en place un traitement adapté.

Parmi les examens les plus couramment prescrits, on retrouve notamment:

l'électromyogramme: il s’agit de vérifier le degré d’atteinte du nerf.
l'IRM cervicale: elle permet de déceler la plupart des pathologies du cou (présence d’ostéophyte, spondylodiscite, hernie cervicale, etc.).


TRAITEMENT
Il est possible de traiter ce type de blessure en physiothérapie. À la base, comme il s’agit souvent d’un trouble postural, la rééducation posturale globale (RPG) est tout indiquée. Le nerf irrité ou comprimé doit être mis au repos le plus rapidement possible et éviter tout étirement dans la période aigüe. L’application de la glace est de mise. Votre physiothérapeute pourra vous aider à retrouver votre liberté de mouvement en évaluant votre condition et en suggérant un plan de traitement.

Articles liés

Comment s’habiller pour courir par temps froid?

Comment s’habiller pour courir par temps froid?

Avec le temps froid qui arrive à grands pas, il devient parfois de plus ...
Lire tout l'article
Ski et planche à neige : prévenir les blessures par action sport physio

Ski et planche à neige : prévenir les blessures

Le ski et la planche à neige sont d’excellentes activités pour garder la...
Lire tout l'article
Bye-bye 2019, bienvenue 2020!

Bye-bye 2019, bienvenue 2020!

À chaque nouvel an, j’ai pris l’habitude de faire un bilan de l’année qu...
Lire tout l'article

Autres articles de cet auteur