Comme avant, même mieux qu'avant !
La ténosynovite de De Quervain

La ténosynovite de De Quervain

La ténosynovite de De Quervain est un traumatisme douloureux des tendons à la base du pouce aussi appelé tendinite du pouce. 

Les tendons glissent à l’intérieur d’une gaine. La paroi interne de cette gaine contient des cellules produisant un liquide qui lubrifie les tendons. Lorsque la main fait des mouvements répétitifs ou excessifs, comme la torsion ou la préhension énergique, le système de lubrification peut faire défaut. Les tendons du pouce frottent alors contre la gaine qui les enveloppe. Le frottement répétitif provoque un épaississement anormal et une constriction de la gaine, ce qui empêche les tendons de bouger librement.

Les symptômes
La ténosynovite est principalement caractérisée par une douleur au bord externe du poignet. Cette douleur apparaît le plus souvent progressivement, mais parfois soudainement, et elle empêche considérablement les mouvements du pouce. Cette douleur peut devenir très aiguë et très invalidante avec des irradiations douloureuses vers l’avant-bras. Il n’est pas rare de constater un œdème au niveau des tendons au bord externe du poignet.

Traitement
Dans certains cas la guérison peut être spontanée, mais il arrive également que la douleur devienne chronique et empêche toute activité.

En premier lieu, les traitements consistent à empêcher les mouvements responsables de la maladie de De Quervain à l’aide d’une attelle au poignet et au pouce. Un médecin peut aussi prescrire des anti-inflammatoires pour atténuer la douleur et l’inflammation. Le traitement est efficace pour la plupart des personnes atteintes.

Un physiothérapeute pourra réduire votre douleur et l’inflammation à l’aide d’un ultrason, d’un TENS, de la glace et de l’éducation sur les positions et mouvements à éviter. À l’aide de la thérapie manuelle et d’exercices spécifiques, le physiothérapeute vous aidera à assouplir et renforcer votre condition pour un prompt rétablissement.

Pour les cas résistants, une infiltration locale de corticoïdes peut être utile.

L’intervention chirurgicale sera proposée dans les formes rebelles au traitement médical bien conduit ou lors des récidives douloureuses.

   

Articles liés

La physiothérapie dans le cadre de l’interculturalité

« La barrière de la langue. » Lorsque la question de l'intercu...
Lire tout l'article

Prendre soin de sa santé mentale en ergothérapie

Comme vous le savez, le mois d’octobre est le mois de l’ergothérapie et ...
Lire tout l'article

Et si on créait une 3e vague?

La pandémie au coronavirus ne laisse personne indifférent. Nous sommes t...
Lire tout l'article

Autres articles de cet auteur