Comme avant, même mieux qu'avant !
L’entorse de la cheville

L’entorse de la cheville

Les entorses représentent de loin la plus grande proportion des blessures en ce qui concerne les chevilles. L’entorse atteint directement, à différents degrés, les ligaments de la cheville.

L’entorse se produit généralement lorsqu’il y a torsion du pied vers l’intérieur, mais elle peut aussi survenir à la suite d’un simple faux pas ou lors d’une chute en hauteur.

Les symptômes varient selon la gravité. En général, il y a enflure et apparition d’ecchymose sur la surface externe du pied et s’appuyer sur sa cheville devient très douloureux, voire impossible.

Il est impératif de faire traiter une entorse pour empêcher qu’elle occasionne, avec le temps, d’autres sites de douleur (les genoux par exemple).

Les facteurs de risque
Blessure souvent accidentelle, il y a aussi certains facteurs qui peuvent augmenter le risque de se blesser à la cheville:

1.    Un facteur valgus (genou et hanche qui vont vers l’intérieur) et une diminution de la stabilité sont dus à une diminution du contrôle musculaire du membre inférieur.

2.    Le niveau de fatigue lors d’un sport peut mener à une torsion de la cheville causée par un relâchement musculaire.

3.    Des blessures mal traitées auparavant peuvent engendrer une compensation mécanique des autres muscles et, de ce fait, entraîner d’autres blessures à la cheville et aux membres inférieurs.

Traitement
La méthode RICE est une approche efficace dans les premières 48 à 72 heures pour récupérer d’une entorse de la cheville.

  • Repos : laissez le temps au corps de récupérer et de guérir, sans quoi, la blessure peut s’aggraver, devenir récurrente ou même engendrer d’autres blessures de compensation.
  • Immobilisation : il est important de bien immobiliser la cheville pour optimiser la guérison. Selon le niveau de douleur, il peut être recommandé de ne pas marcher sur la cheville blessée.
  • Compression : l’utilisation d’un taping compressif contiendra l’enflure. Durant les premières 48 heures, l’application de la glace est suggérée durant 10 à 15 minutes toutes les 2 heures.
  • Élévation : cette dernière étape consiste à faire diminuer l’enflure en positionnant la blessure à la hauteur du cœur. Dans ce cas-ci, la position allongée serait à privilégier.
Finalement, consulter un professionnel de la physiothérapie vous permettra une meilleure guérison de la blessure et éviter les récidives. Il déterminera les causes possibles de la blessure et pourra suggérer une approche particulière pour le traitement accompagné d’exercices.

Articles liés

La physiothérapie dans le cadre de l’interculturalité

« La barrière de la langue. » Lorsque la question de l'intercu...
Lire tout l'article

Prendre soin de sa santé mentale en ergothérapie

Comme vous le savez, le mois d’octobre est le mois de l’ergothérapie et ...
Lire tout l'article

Et si on créait une 3e vague?

La pandémie au coronavirus ne laisse personne indifférent. Nous sommes t...
Lire tout l'article

Autres articles de cet auteur